Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Zoom sur ... Maroc

Notre recherche autour des activités minières au Maroc 

L’équipe Environment Durable du CEREGE est fortement impliquée sur des activités au Maroc et notamment grâce au dynamisme et outils de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Parmi les actions développées autour des ressources naturelles et des énergies renouvelables par l’IRD, l’équipe a initié une collaboration avec la jeune équipe associée à l’IRD (JEAI) PHYTOMET dans le cadre d’un AAP interne du CEREGE (APIC 2019).

Le Maroc est connu par ses nombreux sites miniers dont plusieurs sites d’extraction d’éléments métalliques (ETMs) en particulier du plomb et du zinc. Leur exploitation durant plusieurs décennies a entraîné l’accumulation de milliers de tonnes de résidus pour la plupart abandonnés à l'air libre. Ces résidus, riches en éléments métalliques et métalloïdes (ETMM) potentiellement fortement toxiques, sont à l'origine de contaminations importantes de l’environnement. De plus, en raison d’un couvert végétal épars et peu abondant et d’une érosion très active dans ces régions semi-arides à arides, les métaux ont été dispersés à plusieurs kilomètres des sites d’origine, par le vent et par le ruissellement des eaux de surface vers les régions habitées avoisinantes. La contamination ainsi aggravée, peut devenir un problème de santé publique très sérieux, car bien que ces mines et fonderies soient pour la plupart fermées à ce jour, les habitants qui y travaillaient sont très souvent restés sur place pour y vivre et commencent à développer des activités agricoles de culture et d’élevage.

Dans une démarche de réduction/mitigation de la contamination et de protection de ces environnements, la mise en place d'une approche de phytoréhabilitation (phytoextraction et/ou phytostabilisation) de ces sites pollués est une des stratégies incontournables, afin de limiter les risques engendrés pour la santé de l'homme. Cependant, à l’heure actuelle, le principal obstacle au développement de la phytoremédiation réside dans le faible nombre d’espèces potentiellement utilisables à l’échelle des impacts considérés, la faible biomasse de la plupart des plantes utilisées, ainsi que le manque de connaissances quant aux mécanismes physiologiques et au déterminisme génétique de la tolérance, de l’accumulation et de l’hyperaccumulation des ETMM.

La JEAI Phytomet développe donc, dans la continuité de ses travaux antérieurs, ses connaissances dans cette thématique sur plusieurs sites, en particulier au nord-est marocain dans la région de Touissite-Oujda-Oued El Heimer (anciennes mines de plomb).

De part ses compétences complémentaires, l’équipe a voulu s’associer à cette démarche à travers le projet APIC 2019 (AAP interne du CEREGE) qui avait pour objectifs :

  • De contribuer à la caractérisation approfondie des deux sites miniers abandonnés via l’étude du cycle biogéochimique d’ETMM et des métaux critiques.
  • D’identifier les déterminants de la biodisponibilité  des ETMM du sol et de la tolérance  des plantes locales aux ETMM y compris via les relations métaux-silicium dans le sol et les plantes.
  • D’évaluer les potentialités des 2 sites en termes de remédiation des sols et valorisation des déchets  afin de proposer des solutions de développement aux habitants des territoires miniers, vers une économie plus circulaire.
  • De bâtir un partenariat durable et complémentaire entre le CEREGE et nos partenaires marocains : accéder à un site d’étude particulièrement intéressant sur lequel l’équipe marocaine a déjà de l’expérience et collaborer avec des chercheurs spécialisés en physiologie végétale et génomique, offrir nos compétences en caractérisation du solide, connaissances en science du sol, compétences pour l’étude de la biodisponibilité et des transferts sol-plantes en général

Cette collaboration a été un véritable tremplin pour le financement du Laboratoire Mixte International AMIR : Activité Minière Responsable : Enjeux, défis et solutions au Maroc (2020-2024, porté par Fabrice Colin pour le CEREGE). 

SCREENING OF NATIVE PLANTS GROWING ON A PB/ZN MINING AREA IN EASTERN MOROCCO: PERSPECTIVES FOR PHYTOREMEDIATION

Plants, 2020, https://doi.org/10.3390/plants9111458

Auteurs: Said El Hasnaoui, Mouna Fahr, Catherine Keller, Clément Levard, Bernard Angeletti, Perrine Chaurand, Zine El Abidine Triqui, Abdelkarim Guedira, Laila Rhazi, Fabrice Colin and Abdelaziz Smouni

En savoir plus