Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Méditerranée : Crise de la circulation d’eaux profondes dans le passé

Dans son histoire, la Méditerranée a subi plusieurs épisodes extrêmes de circulation stagnante à cause notamment de l’apport massif d’eau douce du Nil et des eaux de fonte des glaces du Groenland. Les conséquences de ce phénomène sont multiples et ont conduit à la mise en place d’eaux profondes très faiblement oxygénées, provoquant la disparition de certains organismes benthiques et la formation de couches noires riches en matière organique dans les sédiments marins appelées « sapropèles ». Le plus récent de ces épisodes, le S1, s’est déroulé entre environ 11 000 et 6 000 ans. Les dépôts de S1 sont omniprésents dans le bassin oriental profond alors qu’ils sont absents dans le bassin occidental.

A lire dans Communiqué de presse