Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

RHIZOMET

Processus rhizosphériques impliqués dans l’adaptation des plantes à un cocktail de métaux et métalloïdes

Projet EC2CO (2018-2019)

Coordinatrice : Blanche Collin

Résumé du projet : 

La contamination métallique des sols est un problème à enjeu mondial. La toxicité métallique ainsi que son transfert dans la chaîne alimentaire va dépendre du métal, de sa concentration, mais aussi de sa mobilité, de sa spéciation et de sa biodisponibilité au sein du sol. Les processus qui influencent le comportement des métaux et métalloïdes résultent à la fois des propriétés du sol, des plantes et des microorganismes. C’est au sein de la rhizosphère, zone de sol au contact des racines, véritable hot-spot de diversité microbienne, que les interactions et les modifications bio-physico-chimique des métaux et métalloïdes sont les plus importantes. 

L’utilisation massive et exponentielle de métaux dans l’industrie (panneaux solaires, batteries…) ajoute un risque supplémentaire de relargage accidentel dans l’environnement de métaux dit « traditionnels » mais aussi des éléments encore peu utilisés (comme le thallium, néodyme, tungstène). Une des originalités du projet est d’étudier le comportement des métaux et métalloïdes dans un sol n’ayant subi aucune influence humaine, riche en un cocktail de métaux et métalloïdes non traditionnels : le sol de Jas Roux (Parc National des Ecrins). Une grande variété de plantes se développent sur ce site et présentent différentes stratégies de tolérance aux métaux comme l’exclusion ou l’accumulation. L’objectif de ce projet est de caractériser les mécanismes qui contrôlent la mobilité, la spéciation et la biodisponibilité des métaux au sein de la rhizosphère afin d’identifier la mise en place de processus d’adaptation des plantes à de fortes concentrations en métaux/métalloïdes. Pour répondre à cet objectif, nous combinerons des mesures de spéciation des métaux par spectroscopie d’absorption X, des mesures de chimie analytique permettant de caractériser les exsudats racinaires et microbiens, et des analyses microbiologiques pour mieux appréhender les interactions entre les processus physico-chimiques et la vie du sol.