Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Processus de surface et tectonique active

Comprendre comment, quand et pourquoi le relief a changé dans le passé est une étape fondamentale non seulement pour quantifier les connexions entre la tectonique, le climat et les évolutions possibles aux grands changements environnementaux attendus. Une appréhension pertinente de ces interactions complexes doit se faire sur de larges gammes d’échelles temporelles et spatiales, sur des objets géologiques variés et dans des contextes climatiques et géodynamiques différents. La tectonique et le climat, via les processus de dénudation, interagissent sur des échelles de temps allant de l’événement quasi-instantané (séisme, tempête) à des millions d’années (construction et destruction des chaînes de montagnes) et sur des échelles spatiales allant du segment de faille aux systèmes orogéniques et/ou anorogéniques d’origine climatique. Ces études nécessitent la quantification de l’ensemble des processus dans un cadre chronologique bien contraint, grâce à des méthodes de datation applicables au Quaternaire (nucléides cosmogéniques, OSL) et au-delà (40Ar-39Ar sur oxydes de manganèse riches en potassium). Ce thème de recherche s’intéresse plus particulièrement à la cartographie et la datation des marqueurs géomorphologiques de la dénudation (ex : paléo-surfaces latéritiques de la ceinture intertropicale) aux échelles régionales et continentales, à la mesure des taux d’incision, de dénudation et d’enfouissement en relation avec les processus de construction/destruction des reliefs ou encore à la datation des formes du relief affectées par l’activité des failles sur le long terme ou caractéristiques des évolutions climatiques quaternaires. Notre groupe s’intéresse également à la caractérisation des paramètres de l’aléa sismique (datation d’événements sismiques, vitesse de faille actives, etc.), gravitaire (datation des phases de déstabilisation) ou des événements extrêmes qui affectent les littoraux (paléo-tsunamis).

Projets