Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Floriane Jamoteau

Stocker du C dans les sols : dynamique des matières organiques en interaction avec les nanophases minérales du sol

 

Directeur(s) de thèse : Isabelle BASILE-DOESCH, Samuel LEGROS (CIRAD), Antoine VERSINI (CIRAD)

Financement et collaboration : CIRAD et Région SUD/Provence-Alpes-Côte d'Azur

Date de début de thèse : Novembre 2019

Mots-clef : 4 pour 1000, carbone, matières organiques du sol, associations organo-minérales, micro et nano-échelles

Résumé : 

L'initiative « 4 pour 1000 » est un plan volontaire, initié par le ministère français de l'Agriculture. Son but est d'augmenter la quantité en carbone organique des sols chaque année par 4 ‰ de son stock actuel grâce à la mise en œuvre de pratiques agronomiques économiquement viables et respectueuses de l'environnement. Cette initiative vise à atténuer le changement climatique mais aussi, à améliorer la sécurité alimentaire. Cependant les mécanismes de stockage du carbone organique aux échelles micro et nanométriques sont mal connus.

Dans un premier temps, nous focalisons nos travaux sur la caractérisation fine à nano-échelle de complexes organo-minéraux par des outils de microscopie et spectroscopie à haute résolution (image ci-dessous). Pour identifier les conditions optimales de la formation des interactions organo-minerales qui stabilisent les matières organiques. Dans un second temps, nous développons des systèmes expérimentaux innovants permettant de piloter les facteurs de contrôle biotiques et abiotiques de stabilisation et destabilisation des matières organiques par les phases minérales. L’objectif à terme est d’identifier de nouvelles pratiques agro-écologiques qui augmentent les entrées de carbone dans les sols et qui allongent le temps moyen de résidence du C dans les agro-systèmes.

surface minérale MET
Image d’une surface minérale prise avec un microscope éléctronique en transmission