Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Tom Girard

Stimuler le continuum plantes-microorganismes-minéraux pour stocker du carbone dans les sols : focus sur l’altération biotique des minéraux

 

Directrices de thèse: Isabelle Basile, Wafa Achouak (CNRS CEA LEMIRE)

Financement: ITEM

Date de début de thèse : 2021

Mot-clefs: Sol, 4 pour 1000, stabilisation du carbone, exsudats racinaires, microorganismes, interactions organo-minérales, altération des minéraux

Résumé: 

Dans le contexte d’atténuation du changement climatique et de sécurité alimentaire mondiale, le stockage de la matière organique (et du carbone associé) dans les sols est un enjeu majeur. S’il est bien établi que l’augmentation des entrées de matière organique est un des leviers agro-écologiques majeurs en termes de pratiques à mettre en œuvre, les leviers concernant leur maintien dans les sols (stabilisation) ne sont pas bien établis à ce jour. 

Dans le cadre de cette thèse, il s’agira de caractériser l’altération de minéraux en présence de différents microorganismes afin de déterminer (1) la cinétique de formation des associations organo-minérales et (2) les facteurs (biotiques et/ou abiotiques) qui optimisent cette cinétique pour des systèmes simplifiés. Les expériences seront réalisées par incubation en conditions contrôlées avec suivi de la respiration du microcosme. En parallèle, il s’agira de caractériser les associations organo-minérales par des techniques de pointe permettant les analyses in situ à nano-échelle (MET-HR, EELS, STXM, nanoSIMS, MEB, micro et nanoCT). Dans un second temps, il s’agira de coupler la formation des interactions organo-minerales avec les processus d’exudation racinaire.