E-DIAMANT

Coordinateur du projet
Édouard Bard

Comité de pilotage
Édouard Bard
Jérôme Balesdent (GSE INRA)
Pierre Deschamps (CEREGE & IRD)
Bruno Hamelin (CEREGE & Université Aix-Marseille).

L’Agence Nationale de la Recherche a retenu le projet ASTER-CEREGE dans le cadre de l’appel d’offre EQUIPEX des Investissements d’Avenir. Ce projet a été doté par l’ANR de 2,7 millions d’euros pour des équipements analytiques et d’un million d’euros destinés à leur fonctionnement.

La plateforme de géochimie isotopique ASTER-CEREGE est portée par l’Université Aix-Marseille en collaboration avec les autres tutelles de l’UMR CEREGE : le CNRS, l’IRD et le Collège de France, en partenariat avec l’INRAé.

L’objectif d’ASTER-CEREGE est d’étendre et de diversifier la gamme instrumentale des équipements de géochimie isotopique installés sur le Technopole de l’Arbois à Aix-en-Provence, et de les conforter au meilleur niveau international actuel.

Notre projet comporte trois volets d’instrumentation complémentaires qui constituent un dispositif expérimental unique sur le plan international :

. un spectromètre de masse par accélérateur (AMS) miniature dédié à la mesure du 14C de microéchantillons gazeux et solides (AixMICADAS), accompagné de son laboratoire de purification du carbone

. un spectromètre de masse à source plasma et multicollecteur (MC-ICPMS) accompagné de son unité ultra-propre de préparation des échantillons

. une source d’ions plus performante pour l’accélérateur ASTERisques de 5 MV déjà présent sur le site du Technopôle de l’Arbois.

Ces trois volets d’équipement sont utilisés de manières combinées pour des recherches suivant quatre thématiques scientifiques principales :


. La reconstitution des variations passées du niveau marin et des mécanismes de déglaciation, pour contribuer à améliorer la modélisation du changement climatique actuel et de la dynamique des calottes de glace.


. L’étude du cycle du carbone et des échanges naturels et anthropiques de CO2 entre l’atmosphère, l’océan, la végétation et les sols grâce au traçage par le 14C (cosmogénique et d’origine thermonucléaire).


. L’étude des perturbations géochimiques en cours dans l’environnement en réponse aux changements globaux et aux pressions anthropiques. Une approche novatrice de traçage isotopique multi-élémentaire permet d’étudier la distribution naturelle et la dispersion anthropique de certains métaux.


. La mise au point et le développement des méthodes de mesures en AMS et en MC-ICPMS, entre autres en réponse aux développements spécifiques nouveaux demandés par les acteurs du nucléaire.


En parallèle aux sujets de recherche fondamentale, notre projet représente également une ouverture vers des sujets de recherche valorisée (qualité des sols et des eaux, contrôle des émissions de carbone et de certains radioéléments, matériaux du nucléaire, etc). Ce volet appliqué nécessite encore de nouveaux développements méthodologiques pour utiliser pleinement nos outils d’AMS et de MC-ICPMS.

La plateforme de géochimie ASTER-CEREGE assure une participation aux activités de deux Pôles de compétitivité « Gestion des Risques et Vulnérabilité des Territoires » et « Eau »

 



Enseignements
.
.
.