Rechercher
Fermer cette boîte de recherche.
Centre de recherche et d’enseignement
des géosciences de l’environnement
Centre de recherche et d’enseignement
des géosciences de l’environnement

Nos offres d’emploi

Le CEREGE attire des chercheurs juniors et seniors candidatant à des postes permanents auxquels elle fournit un environnement propice au développement de leurs activités de recherche.

Le CEREGE accueille par ailleurs des chercheurs invités de renom.

Le CEREGE compte en moyenne une cinquantaine de doctorants, avec un flux de nouveaux entrants d’une quinzaine par an.

Entre 2016 et 2021, le nombre de personnels permanents (principalement chercheurs, enseignants-chercheurs et ITA) a augmenté de 8 % impliquant une diminution de la précarité de l’emploi.

Actualité de l'emploi CEREGE

  • Le CEREGE et Aix Marseille Université recrute un Professeur en Géophysique, Magnétisme des Roches

     

Date limite dépôt des candidatures sur galaxie :  29 Mars 2024

La personne retenue devra être capable d’assurer des enseignements sous forme de CM, TP-TD, sorties de terrain. Elle devra maîtriser un ou plusieurs des domaines disciplinaires décrits ci-dessous dans les volets enseignement et recherche, et devra s’intégrer au sein des équipes d’enseignement comme de recherche. La détention du permis de conduire (B) sera fortement appréciée (préciser l’année d’obtention) pour d’éventuels travaux sur le terrain ainsi que pour l’enseignement : conduite de minibus sur le terrain, déplacement entre les sites. Une maîtrise de l’anglais sera nécessaire dans le cadre de la transition de certains enseignements Master vers l’anglais. En outre, le candidat devra montrer une capacité à prendre des responsabilités collectives (enseignement et/ou recherche).

 

Recherche:

Disciplines: Géophysique, Magnétisme, Terre Interne

Projet : la personne recrutée développera un programme de recherche en collaboration avec les chercheurs de l’équipe Terre et Planètes du CEREGE. Ces recherches peuvent concerner tous les thèmes de recherche de cette équipe, mais un accent pourra être mis sur l’étude des champs magnétiques terrestre et planétaires, et la planétologie. Les outils utilisés seront ceux du paléomagnétisme et magnétisme des roches, de la géophysique de subsurface de la pétrophysique, ou de modélisation numérique d’anomalies géophysiques. Une implication dans l’animation de l’équipe Terre et Planètes, du CEREGE ou dans la responsabilité de plate-forme sera possible.

1/ Thématiques de recherches : la personne travaillera au sein de l’équipe Terre et Planètes qui rassemble des géologues, géographes et géophysiciens pour étudier les processus façonnant les reliefs, les paléoenvironnements, et le magnétisme de la Terre et des autres corps solides du système solaire (planètes, astéroïdes). La personne recrutée devra proposer un projet sur un des thèmes de recherche de l’équipe Terre et Planètes, comme l’étude du champ magnétique, et/ou d’autres signaux géophysiques, d’origine lithosphérique, les cratères et processus d’impact, voire plus largement l’évolution des corps solides du Système Solaire. Elle viendra compléter nos compétences en géophysique, pétrophysique, paléomagnétisme et magnétisme des roches. Ces activités s’inséreront dans les projets de plusieurs Instituts A*MIDEX d’Excellence comme ORIGINES (« de la formation des planètes à l’origine de la vie »), ARKAIA (Archéologie Méditerranéenne), ou encore ITEM (Transition Environnementale en Méditerranée), et s’inséreront aussi au niveau national, comme dans le PEPR ORIGINS. La personne recrutée devra être à même de déposer régulièrement des projets de recherche et d’équipement importants (>100 k€) à différentes institutions (Europe, ANR, Région, , etc.).

2/ Outils : la personne recrutée participera aux activités et aux développements de la plate-forme Géophysique et Pétrographie (ex-MMGT) pour étudier les propriétés physiques du sous-sol à différentes échelles spatiales (locale, crustale, lithosphérique) et temporelle, ou d’échantillons. Elle devra suivre les évolutions technologiques pour maintenir notre parc instrumental à la pointe du développement. Une maîtrise d’outils de modélisation numérique sera appréciée, pour mieux interpréter les mesures de terrain et en laboratoire. L’équipe Terre et Planètes comporte aussi 3 autres plates-formes : le LN2C (datation par mesure de nucléides cosmogéniques), SEDIM (analyses de sédiments), et SIGeo (Imagerie et Géomatique), qui serviront d’appui aux travaux de recherche de la personne recrutée pour ses projets. 

Enseignement :
Filières de formations concernées : Licence SVT et Master « 
Sciences de la Terre et des planètes, Environnement ».

Objectifs pdagogiques : la licence SVT (https://pluri-sciences.univ-amu.fr/licence-svt), pilotée par l’UFR Sciences, comprend 6 parcours (Terre; Mer; Biodiversité et écologie; Homme et environnement; Environnement, pollutions et milieux; et Sciences biologiques et géologiques), auxquels s’ajoute un parcours CUPGE (cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles) et un parcours Plurisciences, un Cursus Master en Ingénierie (CMI) Géologie des Ressources et du Développement Durable sur 5 ans, avec 3 ans en Licence au sein de l’UFR Sciences, et 2 ans niveau Master. Enfin, un nouveau parcours « Métiers de technicien géologue » a démarré en 2022 au sein de la Licence SVT.

L’offre de Masters en sciences de l’environnement, portés par l’OSU Institut Pytheas, comprend plusieurs mentions : Sciences de la Terre et des Planètes et Environnement (STPE) ; Gestion de l’environnement ; Sciences de la mer ; Biodiversité, écologie et évolution ; Biogéosciences (préparation à l’agrégation ; co-portée avec l’UFR Sciences) et Information et médiation scientifique et technique (IMST ; co-portée avec l’UFR Sciences et l’ESPE).

La personne recrutée sera amenée à intervenir d’une part dans des enseignements généraux en Sciences de la Terre principalement en Licence SVT, et d’autre part dans des enseignements spécialisés en Master, en particulier dans le Master STPE. Des compétences d’enseignement en géophysique (notamment géophysique de subsurface, pétrophysique, magnétisme), en géodynamique interne voire en planétologie sont demandées. Une expérience en enseignement de pétrographie, géomatique et/ou méthodes numériques sera appréciée. La personne recrutée pourra également être amenée à intervenir sur des stages de terrain (niveaux L et M).

En outre, une implication dans un ou plusieurs chantiers d’évolution des programmes d’enseignement sera demandée : internationalisation des formations (en particulier dans le cadre du consortium d’universités CIVIS), relations avec le monde socio-économique, lien formation/recherche, et/ou mise en place de pédagogies innovantes

 

Pour toutes questions: contactez Bertrand Devouard devouard@cerege.fr ou Olivier Bellier bellier@cerege.fr

 

 

  • Science du sol : biogéochimie isotopique du carbone (30/01/2024)

Un poste de Chargé de Recherche est ouvert au concours CR INRAE 2024 au sein du département AgroEcoSystem, au CEREGE

Mission: développer des approches de géochimie isotopique pour comprendre les mécanismes clés qui contrôlent la dynamique des matières organiques dans les sols dans un contexte de transitions vers des systèmes agroécologiques efficients en termes de santé des sols et de neutralité carbone.

Unité : Centre de Recherche et d’Enseignement en Géosciences de l’Environnement CEREGE, Aix en Provence, France

Équipes : Environnement Durable et Climat

Plateformes analytiques : PANIS, AixMICADAS

Contact : Isabelle Basile-Doelsch, Lucilla Benedetti

Junior Research position CEREGE
Suivre le lien

  • Assistant Ingénieur en Écoconception de protection solaire

Mission : Dans le cadre d’un projet de recherche « Transfert Partenariat Startup » financé par la fondation d’excellence A*Midex, impliquant le laboratoire Cerege et l’entreprise Capsudev-Lab, et portant sur l’éco-conception de microcapsules pour la protection solaire cosmétique, les missions sur ce poste sont :
• caractériser les propriétés de taille et charge de microcapsules synthétisées à façon, en fonction de leur composition chimique ;
• qualifier par respirométrie la biodégradabilité des microcapsules polymériques, en fonction du type d’inoculum microbien impliqué ;
• analyser le comportement physique des microcapsules en milieu aqueux de type eau de mer, eau douce et eau usée.

Unité : Centre de Recherche et d’Enseignement en Géosciences de l’Environnement CEREGE, Aix en Provence, France

Équipes : Environnement Durable

Plateformes analytiques : Pôle de Biophysicochimie Expérimentale.

Contact : Jérôme Labille (Cerege)
Riccardo Catalano (Capsudev Lab)

Plus de détails sur l’offre

Depuis 2018 :

  • Ont été recrutés 3 Maîtres de Conférence AMU, 2 Chercheurs IRD, 1 Chercheur INRAE, 5 Chercheurs CNRS et 1 Professeur Junior.
  • Ont été affectés un Professeur Associé, une Maître de Conférence AMU, un Ingénieur de Recherche IRD et un CDI Chercheur (ECORD)
  • Ont été mutés 2 Chercheurs CNRS

Les plateformes emploi