Centre Européen
de Recherche et d'Enseignement
des Géosciences de l'Environnement

Nourrir l'Europe sans engrais ni pesticides: un scenario agro-écologique pour 2050

Dans le cadre du CYCLE DES GRANDS SÉMINAIRES, Gilles Billen, Directeur de recherche CNRS émérite, à la Faculté des Sciences et Ingénierie de Sorbonne Université (UPMC), interviendra mercredi 8 décembre 2021 à 13h.

L’agriculture européenne a beaucoup évolué depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, sacrifiant la biodiversité sur l’autel de l’intensification, de la spécialisation et de l’intégration au marché mondial, tout en étant importatrice nette de protéine et en contribuant significativement aux émissions de gaz à effet de serre. Il est pourtant parfaitement possible d'imaginer une alternative au fonctionnement actuel du système agro-alimentaire. Un premier levier impliquerait un changement de régime alimentaire avec moins de produits d'origine animale, ce qui permettrait de limiter l’élevage hors sol et de supprimer les importations d’aliments pour le bétail. Le deuxième levier propose l’application des principes de l’agro-écologie, avec la généralisation de rotations de cultures longues et diversifiées intégrant des légumineuses fixatrices d’azote, ce qui permettrait de se passer des engrais azotés de synthèse comme des pesticides. Le dernier levier consisterait à rapprocher culture et élevage, souvent déconnectés et concentrés dans des régions ultra-spécialisées, pour un recyclage optimal des déjections animales. Selon ce scénario, il serait donc possible de renforcer l’autonomie de l’Europe, de nourrir la population attendue en 2050, d’exporter encore des céréales vers les pays qui en ont besoin pour l’alimentation humaine, et surtout de diminuer au moins de moitié la pollution des eaux et les émissions de gaz à effet de serre par l’agriculture.

Lieu : Amphithéâtre Cerege

Pass sanitaire demandé.